Image default
Mode / Fashion / Beauté

Steampod, la Rolls Royce des lisseurs !

Le Steampod fait partie de ma routine beauté depuis un bon moment maintenant. Figurez-vous qu’il s’agit de mon lisseur chouchou. Alors… autant vous le présenter, n’est-ce pas ?! Allez, hop, place à mon test du Steampod.

Le Steampod, c’est quoi ?

Le Steampod est le premier lisseur vapeur issu de cinq ans de recherche, mis au point par L’Oréal en partenariat avec Rowenta. Il est accompagné de toute une gamme de soins à la Pro-Kératine (matière principale qui constitue votre cheveu) qui permet de « reconstruire » votre fibre capillaire.

Pourquoi vapeur ?
On va schématiser très grossièrement le pourquoi du comment du Steampod. Nos cheveux sont composés d’eau. Alors avec un lisseur classique qui chauffe à plus de 200°C, nos cheveux « se vident » de leur eau, ce qui les sensibilise davantage, les rend cassants et donne cet aspect perruque, pas du tout esthétique. La vapeur permet donc aux cheveux de ne pas se vider en eau, de les protéger du choc thermique, le tout pour avoir une belle chevelure. De plus, la vapeur ouvre les écailles du cheveu pour que les soins à la Pro-Kératine puissent agir en profondeur pour maximiser les résultats.

Des soins à la Pro-quoi ?!
La technologie à la Pro-Kératine au contact de la vapeur permet d’atteindre le coeur de la fibre capillaire pour soigner et renforcer vos cheveux avant, pendant et après le lissage. La gamme propose trois produits à utiliser en complément du Steampod :
• La crème de lissage Steampod qui prépare, nourrit et protège vos cheveux durant le lissage pour obtenir une chevelure douce et lisse. La crème convient mieux à des cheveux épais car étant très riche et lourde, elle a tendance à donner un effet poisseux sur les cheveux fins.
• Le lait de lissage Steampod : pareil que la crème mais convient beaucoup mieux aux cheveux fins car le produit est moins lourd.
• Le Sérum Concentré Pointes Parfaites : à utiliser une fois le lissage terminé. Il permet de nourrir en profondeur les longueurs et les pointes abîmées et sensibilisées (une micro noisette suffit si l’on veut éviter l’effet huileux)

NB : Les odeurs de ces produits sont juste à tomber par terre !

A lire :
Lissage des cheveux : comment ne pas les abîmer ?

Le Steampod, comment ça marche ?

Le Steampod peut se régler entre 170°C et 210°C et met environ 1 à 2 minute(s) à atteindre la température choisie. Il est doté d’un réservoir d’eau à remplir (vapeur sans eau ça ne peut pas marcher..!). Privilégiez de l’eau déminéralisée pour ne pas entartrer l’appareil. Il est conçu avec des plaques en céramiques larges dotées d’un peigne amovible qui permet de bien séparer les cheveux.
Il s’utilise dans un sens en particulier (bien suivre les flèches) car c’est la vapeur qui doit être la première à entrer en contact avec votre chevelure. Contrairement aux lisseurs classiques où l’on repasse parfois 5 ou 6 fois pour obtenir le résultat souhaité, avec le Steampod, deux passages suffisent (un passage pour détendre la mèche et l’autre pour la coiffer comme on le souhaite), un gain de temps énorme le matin car je mets moitié moins de temps !

Ses points faibles :
Il faut admettre que pour un lisseur, il est particulièrement lourd même si Rowenta a essayé de le rendre plus léger en lançant le Steampod 2.0.. Mais bon, il faut bien caser toute cette technologie digne d’une vraie centrale vapeur quelque part !
Il est encombrant, entre les plaques et le réservoir, il ne passe pas inaperçu et prend beaucoup place lors des déplacements.
Il n’est pas pratique à utiliser sur cheveux courts ou sur une frange à cause de la largeur des plaques.

A lire :
Lissage brésilien : 5 ans après, j’en pense quoi ?

Steampod : je le recommande ou pas ?

Pour moi le Steampod est vraiment le must du lisseur, même après avoir essayée d’autres modèles, je reviens toujours vers lui. Même sur cheveux bouclés, on obtient un super résultat, pour ma part je l’utilise à 180°C et cela suffit amplement ! Je suis d’accord sur le fait qu’il abîme considérablement moins les cheveux, après de là à dire que c’est un soin, non, car ce n’est pas anodin pour les cheveux de subir un choc à 200°C !

Mis à part ça, le rendu est beaucoup plus fluide, souple, on a vraiment l’impression d’un cheveux vivant et brillant que je ne retrouve pas avec un autre lisseur. Vous l’aurez compris, je suis totalement conquise !

La première version du Steampod est vendue au alentour des 150€ et compter 200€ pour le Steampod 2.0

Autres articles

Porosité des cheveux : comment l’analyser ?

Irene

Henné : pourquoi et comment l’utiliser ?

Irene

Sunblock Lush : on a testé cette protection solaire solide

Irene

Transpiration : comment la réguler en été ?

Irene

Baby Lips Balm Blush : testés et adorés !

Irene

Acné du dos : comment lui dire adieu ?

Irene