bien nourrir son chat
Animaux / Agriculture

Comment bien nourrir son fidèle chat ou chien en dépit de l’inflation ?

L’augmentation des coûts de la vie ne cesse d’affecter plusieurs domaines, dont celui des aliments pour animaux de compagnie. Les études identifient une hausse de 40% du prix des croquettes pour chien et chat en 2023. Dans ce contexte difficile, comment continuer à offrir une alimentation adéquate à nos compagnons sans trop impacter notre budget ? Voici quelques conseils vétérinaires pour nourrir nos chers animaux de compagnie malgré l’inflation.

Des repas adaptés aux besoins de chacun

Nos amis les bêtes, tout comme nous, ont besoin d’un régime équilibré tout au long de leur vie. D’autant plus que, comme les humains, ils développent un goût pour certains aliments qu’ils préfèrent à d’autres. Ainsi, leurs besoins nutritionnels varient selon leur âge, activité physique et taille.

Pour une alimentation complète d’un chien moyen adulte, il faut compter environ 40 à 50% de protéines, 30 à 40% de légumes et 10 à 30% de glucides et oligoéléments sous forme de céréales et d’huiles. Pour un chat adulte sédentaire, les besoins sont de 60 à 70% pour la viande ou le poisson, 10 à 20% pour les légumes et le reste en céréales. Vous pouvez vous procurer des croquettes pour chien pas cher et de la nourriture pour chat dans les supermarchés, les magasins spécialisés, les cliniques vétérinaires ou en ligne.

Nos conseils avisés face à la hausse de prix

L’augmentation du coût des croquettes et des pâtées pour animaux est due non seulement à l’inflation, mais aussi à la montée des coûts de production et au manque de protéines provoqué par la grippe aviaire. Pour maintenir un bon niveau de vie pour votre animal, les vétérinaires recommandent de récupérer des restes de viandes et légumes auprès de la cantine de votre entreprise, des commerçants locaux ou des grandes surfaces. Les aliments tels que la viande, le poisson, les œufs et autres abats qui seraient autrement jetés font une bonne source de nourriture. Attention toutefois aux restes alimentaires issus de nos repas quotidiens, surtout pour les chiens, qui peuvent présenter des risques pour leur santé si donnés sans modération.

Attention également, si vous envisagez de modifier l’alimentation de votre compagnon en intégrant des aliments moins coûteux, à opérer ce changement de manière progressive tout en surveillant attentivement les réactions de votre animal durant cette période de transition. Les modifications brusques peuvent entraîner des troubles digestifs ou des réactions allergiques. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour obtenir des conseils personnalisés sur la meilleure façon d’adapter l’alimentation de votre fidèle ami.

Pensons écoresponsable : évitons le gaspillage et recyclons nos restes

L’une des astuces partagées par les vétérinaires pour fait face à la hausse des prix des croquettes et offrir une alimentation équilibrée à nos animaux est de privilégier le recyclage et la récupération de restes alimentaires autrement destinés à la poubelle, en accord avec les commerçants locaux et dans le respect des normes sanitaires. Cela constitue une solution avantageuse économiquement pour nourrir vos animaux de compagnie et écologiquement pour préserver notre environnement.

Ainsi, même si les temps sont difficiles et que les prix augmentent, il reste possible de bien nourrir nos chiens et chats tout en nous engageant à limiter le gaspillage au maximum.

Autres articles

Comment s’en sortir avec le lisier ?

Journal

Comment fonctionnent les Coopératives Agricoles en France ?

administrateur

3 bonnes raisons de neutraliser sa cuve à fioul

Nicolas

Le chat est-il un animal fait pour vous ?

Emmanuel

Découvrez le Carnot Plant2Pro : une approche intégrée pour stimuler l’innovation dans le secteur des productions végétales

Emmanuel

Du matériel pour les élevages destinés aux volailles

Journal

Ara hyacinthe : le plus grand des perroquets

administrateur

3 raisons pour lesquelles faire découvrir un zoo à Lyon à votre enfant

administrateur