enlevé mes extensions
Mode / Fashion / Beauté

Bref, j’ai enlevé mes extensions

Mes extensions… C’était un peu l’histoire du siècle. Ca vous a tenu en haleine… Eh bien l’histoire touche à sa fin ! Eh oui, j’ai enfin fait enlever mes extensions samedi au salon Jean-Claude Biguine (Extensions-Vip) du 19 avenue de la République à Paris.

9h50.
Ok, mon rendez-vous est dans 10 minutes. Ca va me manquer cette masse tout de même.

9h51.
Oui mais bon, ça me saoule tous ces cheveux.

9h52. Oui mais quand même.

9h53.

Enfin… J’sais pas.

9h54.
De toute façon il faut bien les enlever un jour.

9h55.
Allez. J’entre dans le salon de coiffure.

10h. « Vous avez des noeuds dans vos cheveux ? » « Non, j’en ai bien pris soin. »

« Bon bah alors ça ira vite ».

10h05. Nadia, la coiffeuse, arrive avec une pince et un produit que je ne connais pas. « Anh mais c’est comme du dissolvant ! »  » Plus ou moins, en fait on peut enlever les extensions avec du dissolvant. Mais c’est comme l’histoire de l’excès de colo sur la peau, enlevée à la cendre. »

» Ah oui, c’est le remède de mamie, quoi ».

10h06.
Premier coup de pince. Nadia utilise une espèce de tenaille, elle appuie fort sur le point de kératine pour le « casser ». Puis, elle tire sur l’extension et elle glisse le long du cheveu naturel, pour s’enlever. Ca va hyper vite en fait.

1h30 plus tard…
C’est fini. Plus d’extensions. Je me sens un peu moineau, même si j’ai une bonne masse capillaire à la base. Je pensais qu’enlever des extensions était carrément plus compliqué que ça, et bah en fait pas du tout. Bon, Nadia m’a précisé que dans mon cas c’était un jeu d’enfant car mes extensions avaient été extrêmement bien entretenues : zéro noeud, rien à signaler. La perfection, quoi. (Vous avez vu comment, l’air de rien, je me jette des fleurs ?!!!). Elle m’a un peu fait flipper en me racontant que certaines filles n’entretenaient tellement pas leurs extensions qu’elles se retrouvaient avec des dreadlocks ou des énormes noeuds à certains endroits. Et que du coup, la dépose d’extension était flippante. Forcément, dans ce cas là, le cheveu naturel était abîmé.

Dans mon cas, je n’ai pas l’impression que ma chevelure a morflé. Ca ne se voit pas du moins, si c’est arrivé. Et puis, soyons honnêtes, j’ai une bonne base bien robuste, ce qui aide sans doute un peu.

Et voilà… C’est fait ! Les extensions, c’est fini ! Je remercie Extensions-VIP qui m’a permis de vivre cette expérience pendant 3 mois. C’était chouette  même s’il y a forcément des inconvénients – comme dans toute expérience. Je vous donne rendez-vous demain pour vous parler de ma nouvelle coupe & ma nouvelle couleur. Parce qu’en fait je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin !

cheveuxenleverextensionsextensions vipparis

Autres articles

Primer Potion Enigma Urban Decay : la nouveauté

Irene

Regard lumineux : 3 astuces qui font la différence

Irene

Bamboo Waterlock Erborian : le test

Irene

Cosmétiques périmés : peut-on les utiliser ?

Irene

L’innovation pour les indécis du tatouage

Irene

Hydrolat : lequel choisir selon votre type de peau ?

Irene

Poudre maquillage : laquelle choisir ?

Irene

Lait d’ânesse : quelles véritables vertus ?

Irene

Réhaussement des cils : à quoi ça sert ?

Irene