Image default
Mode / Fashion / Beauté

Porosité des cheveux : comment l’analyser ?

Plusieurs d’entre vous ont remarqué que je parlais souvent de porosité des cheveux, sans pour autant vous expliquer ce que c’est ou comment la mesurer. C’est vrai, je me rends bêtement compte que je n’ai jamais consacré de post à cette fameuse porosité des cheveux. Shame, 76news !

Allez, le mal est réparé. Vous m’en voulez encore ?!

La porosité des cheveux, qu’est-ce que c’est ?

En fait, tout est une question d’écailles. Les écailles de vos cheveux sont sensées être bien lisses mais pas trop fermées non plus, pour que vos cheveux puissent « boire ». Un cheveu ne « boit » pas, of course. Mais c’est une image pour vous expliquer que ces fameuses petites écailles ont besoin d’hydratation. Si elles sont trop fermées : problème. Si elles sont trop ouvertes, problème aussi.

La porosité des cheveux : comment la mesurer facilement ?

  1. Prélevez une mèche de vos cheveux
  2. Veillez à la laver au savon pour être certaine de ne pas faire l’analyse avec des cheveux sur lesquels il y a plein de produits, de silicones, etc…
  3. Déposez la mèche dans un verre d’eau
  4. Observez ! La mèche flotte t-elle ? La mèche coule t-elle leeeeeeentement mais sûrement tout en ayant tendance à stagner un peu ? Ou, au contraire, la mèche tombe t-elle vraiment au fond du verre d’eau ?

Quelle porosité des cheveux pour moi ?

  • Porosité faible (pour la mèche qui flotte dans le verre)
    Cela signifie que vos cheveux ont du mal à absorber l’hydratation dont ils ont besoin. Comme les écailles sont hyper lisses, l’eau a tendance à « glisser » sur vos cheveux. De même, ce sont des cheveux qui, généralement, ont du mal à absorber les colorations capillaires.
  • Porosité moyenne (la mèche qui coule puis stagne)
    C’est le signe que l’eau pénètre bien dans vos cheveux, pile comme il faut.
  • Porosité forte (le cheveu qui coule)
    Les écailles sont trop ouvertes, ce qui fait que l’eau est absorbée et rejetée à la fois. Vous l’aurez compris, sur ces cheveux-là, la coloration prendra plus rapidement : c’est à surveiller si vous faites cela à la maison.

Que conclure suite à « ma » porosité des cheveux ?

  • On ne s’alarme pas en se disant que ça y est, on a les cheveux pourris.
    En tout cas il y a bien 8 ans quand j’ai découvert ça, j’ai cru que ça voulait dire que j’étais « mal foutue de la fibre capillaire ». En fait oui et non (ah ah !). Disons qu’il y a votre nature de cheveux pour laquelle on ne peut de toute façon rien faire (les cheveux bien épais et aussi frisés sont de nature plus poreux que les autres). Et puis il y a aussi la façon dont vous entretenez vos cheveux qui peut beaucoup jouer.
    Avant, je passais le fer à lisser tous les jours (!!!!) sur mes cheveux. Maintenant, peut-être 30 fois par an. Avant, je faisais beaucoup de brushings, maintenant je me brushe juste la frange, je laisse les longueurs sécher seules. Bref, avant je n’adoptais pas forcément des gestes particulièrement bons pour ma fibre capillaire et cela jouait sur la porosité des cheveux.
  • La porosité des cheveux ne se « soigne » pas forcément,
    mais disons qu’elle est juste à prendre en compte dans la manière dont vous devrez prendre soin de vos cheveux. L’usage de sources de chaleur récurrentes et de colorations capillaires rendent les cheveux plus poreux.
  • Sachez vous arrêter quand ça ne va plus.
    J’ai une amie qui a tellement flingué ses cheveux à force de  les colorer / décolorer / lisser non stop que ses cheveux sont devenus élastiques (oui oui !) et se sont mis à casser comme ça, d’un coup.
  • Une routine capillaire pour cheveux poreux, ça existe ?
    C’est vrai ça, aucune marque n’a sorti de produit « spécial cheveux poreux », on ne voit jamais ce terme inscrit sur les packagings. Tout simplement parce que la porosité des cheveux n’est pas une fin en soi, c’est uniquement un paramètre à prendre en compte dans votre routine capillaire. Retenez que les cheveux à la porosité forte ont effectivement besoin de davantage de soins car c’est lié à leur nature intrinsèque. A ce moment-là, examinez votre chevelure dans sa globalité et déterminez de quoi vous avez exactement besoin. Vraisemblablement, je dirais de l’hydratation ET de la nutrition couplée à des vinaigres de rinçage pour aider les écailles à bien se refermer.

Crédit photo : l’une des SUBLIMES photos d’Elise Dumontet, excellente photographe !

cheveuxcheveux poreuxelise dumontetporosité des cheveux

Autres articles

Patch anti points noirs : est-ce vraiment utile ?

Irene

Pousse des cheveux : comment l’accélérer ?

Irene

Les Découvertes de la Semaine #13

Irene

L’innovation pour les indécis du tatouage

Irene

Comment reconnaître une vraie BB Cream ?

Irene

Compo clean pour un produit de beauté

Irene