Image default
Mode / Fashion / Beauté

Epilation à la lumière pulsée : oui, ça vaut vraiment le coup !

L’épilation à la lumière pulsée est une technique qui m’a beaucoup intéressée ces dernières années. Ca a commencé il y a six ans, avec la présentation du tout premier Lumea Philips, que j’ai utilisé religieusement, je vous avais d’ailleurs préparé une revue ici. Et puis, j’ai un peu lâché l’affaire pour m’y remettre quand l’envie me prenait. Avec l’arrivée des beaux jours, je me suis dit qu’un sujet sur l’épilation à la lumière pulsée à domicile pourrait vous intéresser. Action… Réaction !

L’épilation à la lumière pulsée, comment ça fonctionne ?

Je vous parle ici des appareils que l’on peut utiliser chez soi : leur puissance n’est pas à comparer avec celle du matériel utilisé par les professionnels habilités. Aujourd’hui, le marché en matière d’appareils IPL est assez large : il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Comptez généralement autour de 300€ pour un bon appareil. Le principe de la lumière pulsée est simple :

  • On rase ses gambettes 48h avant la séance de flash à la lumière pulsée. Certaines marques disent que l’on peut épiler au préalable si on le souhaite, plutôt que raser. Mais d’expérience, le résultat est bien moins impressionnant sur le long-terme.
  • Passer l’épilateur à lumière pulsée sur des poils plus longs risque… de les brûler. C’est à vos risques et périls !
  • Les premières séances de lumière pulsée sont espacées tous les 15 jours pendant les trois premiers mois. Ensuite, vous pouvez les espacer si vous voyez un résultat.
  • On ne procède pas à une épilation par flash juste avant de filer s’exposer au soleil.

Alors, heureuse de tes sessions d’épilation à la lumière pulsée ?

Très honnêtement, oui. Mais ce qui m’a « tuée » sur le long-terme, c’est mon manque de régularité et de discipline. Quand j’étais régulière dans l’expérience, je pouvais attendre jusqu’à trois semaines avant de me raser à nouveau les jambes !!!!! Oui, je mets plein de points d’exclamation, car c’est carrément hallucinant : surtout pour une brunette à la peau claire.

Sauf qu’au bout d’un moment, j’ai arrêté, et puis… c’est revenu. De façon un peu moins dense à certains endroits où ça avait super bien fonctionné, mais quand même. A tel point que j’ai très envie de m’y remettre avant l’été, histoire de pouvoir enfiler une robe tranquillement à la dernière minute.

Je tiens cependant à préciser que l’expérience a bien fonctionné sur moi car j’ai un phototype très clair et des poils foncés. Et c’est là qu’il y a un hic : l’épilation à la lumière pulsée à domicile n’est pas faite pour tout le monde ! Les experts disent que les appareils fonctionnent mieux dès qu’il y a un fort contraste entre la couleur de la peau et des poils. Certaines marques vont même jusqu’à ne pas recommander leur appareil à certains types de peau ou couleurs de poils, jugeant que le résultat ne sera pas à la hauteur des attentes de la consommatrice. Alors, avant d’investir : renseignez-vous bien !

De manière générale, je vous recommande aussi de faire attention si vous souffrez de problèmes de peau ou si vous avez beaucoup de grains de beauté : ne flashez surtout pas sur ces zones, s’il-vous-plaît ! J’aurais tendance à vous conseiller de prendre rendez-vous chez votre médecin ou votre dermatologue au préalable pour être certaine qu’aucune contre-indication ne vous concerne.

Comment choisir son appareil d’épilation à la lumière pulsée ?

  • Tout dépend de la zone que vous souhaitez épiler. Sachez que certains appareils ne sont utilisables que sur les gambettes, par exemple. D’autres proposent parfois d’autres solutions pour le maillot, les aisselles et même pour la zone de la moustache.
  • Epilateur avec ou sans fil ? Là encore, c’est vous qui décidez ! Il faut savoir que les épilateurs sans fil sont généralement plus lourd… à cause de la batterie qu’ils contiennent. En plus de ça, la batterie est conçue pour tenir une durée certaine, qui n’est pas toujours hyper bien optimisée pour travailler les deux jambes d’affilée…
  • Si vous souhaitez optimiser votre temps d’épilation par flash, je vous recommande vivement de vous tourner vers un appareil nouvelle génération. Beaucoup de marques comme Braun ou Philips ont intégré la technologie « slide & flash », qui permet de flasher en continu sur la jambe sans avoir à relever en permanence l’appareil.
  • Côté normes de sécurité, le GIFAM (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils Ménagers) est très clair sur le sujet. Les marques partenaires du GIFAM fabriquent des produits dont les flash ne risquent pas de se déclencher tout seuls, qui sont capables d’être revus à la baisse en fonction de votre phototype, etc… Les appareils Philips, Braun, Calor, Babyliss (par exemple) sont équipés de filtres UV qui vous garantissent de ne pas être brûlée, même si vous passez deux fois sur la même zone par erreur. Cependant, si le filtre venait à être brisé ou endommagé, n’utilisez surtout pas votre appareil !

babylissbrauncalorépilationépilation à la lumière pulséelumeaphilipspoils

Autres articles

Passer de brune à blonde : mode d’emploi

Irene

Les Découvertes de la Semaine #13

Irene

Pousse des cheveux : comment l’accélérer ?

Irene

Extensions à clip : comment avoir les cheveux de Raiponce ?

Irene

Estée Lauder x Courrèges : le maquillage des 60’s

Irene

Comment je suis (presque) venue à bout de ma peau de merde

Irene