Image default
Santé & Bien-être

Comment dégager les voies respiratoires naturellement ?

Comment dégager les voies respiratoires naturellement ?
1 (20%) 1 vote[s]

À l’approche de l’hiver, le corps devient plus fragile et est sensible aux virus qui circulent. En effet, la baisse des températures combinée à la fatigue qu’entraîne le manque de lumière constituent un terreau fertile pour les divers maux hivernaux qui ne se privent pas d’attaquer les voies respiratoires en priorité. Pour en finir avec cette triste habitude, il est important de pouvoir prévenir les maux de l’hiver et les soigner.

Quels sont les maux de l’hiver les plus fréquents ?

En hiver, les maladies infectieuses se font plus virulentes que le reste de l’année du fait des lieux surchauffés et du confinement pour se protéger du froid. Dès lors, les premiers symptômes font leur apparition avec la gorge irritée, la toux, le nez qui coule ou encore les yeux larmoyants. S’ils sont à peu près identiques pour toutes les affections, l’évolution de ces virus maux hivernaux varient d’une personne à une autre.

Ainsi, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, le rhume est sans nul doute le mal hivernal le plus fréquent. Le virus attaque la muqueuse nasale et les voies respiratoires en causant fièvre, maux de tête, larmoiements et écoulement nasal. Même sans être grave, le rhume est lassant d’où la nécessité de dégager les voies respiratoires avec des solutions naturelles comme l’inhalation de menthol qui apaise la gorge et permet de retrouver un meilleur confort.

Les infections de la gorge peuvent elles, être plus graves, car elles peuvent causer des troubles cardiaques à la longue, surtout chez les plus petits. Elles peuvent atteindre en plus les amygdales. L’angine, également, est un mal fréquent en hiver qui associe douleurs à la déglutition et maux de gorge avec des ganglions de taille souvent impressionnante.

La bronchite arrive également en bonne place des maladies de l’hiver avec les désagréables sensations qu’elle entraîne : toux, brûlure dans la poitrine et fièvre. Enfin, on retrouve l’incontournable grippe saisonnière qui mute chaque année et qui peut se révéler particulièrement fatale pour les populations les plus sensibles. Si un vaccin existe, il n’est cependant pas efficace à 100 % du fait de la variété du virus d’une année à l’autre. Les solutions naturelles pour se prémunir des maux hivernaux restent donc un atout pour aider à passer l’hiver en toute sérénité.

Quelles plantes pour soigner les affections hivernales ?

On ne le répétera jamais assez, les virus de l’hiver sont multiples et particulièrement contagieux. Entre ceux qui causent les rhumes, les grippes, les pneumonies, on retrouve également d’autres plus dangereux bien que rares comme les coronavirus. Ils se transmettent surtout par voie aérienne à travers les éternuements et la toux. Dans la promiscuité dans laquelle on vit en hiver, les risques de contagion sont accrus. Certains gestes de prévention sont alors incontournables comme le lavage des mains, tousser et éternuer dans son coude ou encore l’utilisation de mouchoirs jetables.

Aérer régulièrement, c’est aussi une bonne habitude à prendre. Idéalement, il faudrait ouvrir en grand les fenêtres au moins 10 minutes, trois fois par jour. Mais, en hiver si la différence de température est importante, on peut aérer au moins 5 mn. L’aération permet aussi de débarrasser l’air environnant de ses polluants comme la poussière mais aussi les composés volatils émis par les produits d’entretien. Bref, c’est vraiment bon pour la santé !

Pour donner un coup de boost au système immunitaire et aider vos défenses naturelles, il existe tout un choix de produits de santé naturelle chez les Laboratoires COPMED sélectionnés avec soin. Sous forme de compléments alimentaires, d’huiles essentielles ou encore de sirop, les plantes possèdent des actifs efficaces pour lutter contre les maux de l’hiver.

Ainsi, les produits sont à base d’eucalyptus, de romarin, de niaouli, de rameau de cyprès ou encore de cannelle. Ces huiles essentielles sont comprises dans un complexe et ajoutées à une huile d’olive de première pression à froid d’une qualité exceptionnelle pour des effets manifestes tout au long de l’hiver.

Vous pouvez également faire le choix de sirops qui dégagent le nez contenant des extraits de plantes, d’huiles essentielles et de minéraux. Ce mélange contient de la menthe poivrée, de la ronce ou encore de la fleur d’oranger afin de retrouver un confort à la respiration et de soulager les voies respiratoires.

Autres articles

Prévention du Coronavirus : 6 gestes simples à adopter

administrateur

Pourquoi faire appel aux pompes funèbres Villeurbanne ?

administrateur

Gros plan sur les protège-slips fuites urinaires en coton certifié bio

Journal

Se sentir mieux et plus belle

Journal

A quelle heure la pharmacie de garde ouvre-t-elle ses portes ?

Journal

Comment faire face à une urgence médicale ?

Journal