Image default
Finance & Entreprise

Comment apprendre l’analyse technique en bourse ?

Trader sans les bonnes connaissances, c’est comme jouer à pile ou face : il y a une probabilité égale de profit et de perte. Afin de maximiser ses profits, il est essentiel d’apprendre à identifier les points d’entrée et de sortie, et donc de savoir à quel moment investir ou retirer son argent.

C’est exactement ce que permet l’analyse technique en bourse.

Mais de quoi s’agit-il exactement, est-ce que ça marche vraiment, et comment l’apprendre ?

C’est-ce que nous allons voir dans cet article.

Qu’est-ce que l’analyse technique en bourse ?

L’analyse technique consiste à étudier l’historique et l’évolution d’un cours pour prévoir son comportement dans le futur. En d’autres termes, on regarde les graphiques boursiers les cours de marché sur une période déterminée. On s’intéresse à des éléments comme les bar-charts, les chandeliers japonais, les graphiques des prix, les indicateurs de prix et les volumes des produits financiers.

Grâce à cette analyse, on peut anticiper les phases de consolidation ou de correction et prendre position au meilleur moment.

Pourquoi apprendre l’analyse technique en bourse ?

La hausse continue des marchés boursiers est un phénomène historique.

Aujourd’hui, les marchés boursiers sont très volatiles étant donné que leur mouvement dépend de nombreux facteurs. La mondialisation ajoute une nouvelle dimension à cette volatilité. Ainsi, on ne peut plus seulement investir sur un cours et espérer s’enrichir sans y toucher. La volatilité et l’inflation fissent inévitablement par ronger les rendements.

Apprendre l’analyse technique est un moyen de maximiser ses profits et de limiter les pertes. Comment ? Grâce aux connaissances apprises, on peut estimer le meilleur moment pour entrer sur le marché, sur quel actif investir et à quel prix, et à quel moment retirer son argent.

L’analyse technique, est-ce que c’est fiable ?

L’analyse technique est avant tout un outil. Et comme tous les outils, son efficacité dépendra de la personne qui l’utilise et des circonstances.

En vérité, chaque trader peut développer sa propre méthodologie d’application de l’analyse technique. Il n’y a pas besoin de s’appuyer sur un ensemble de règles.

Néanmoins, le taux d’efficacité sera rarement de 100% puisqu’on s’appuie sur des probabilités. Parfois on a raison, parfois non. Mais il suffit d’avoir raison 50% du temps pour être rentable ! Et apprenant sérieusement l’analyse technique, il est facile d’avoir un bon taux de réussite.

Notons également qu’il faut impérativement développer des compétences de gestion des risques. Elles seront d’une aide précieuse dans le trading avec l’analyse technique.

Analyse technique ou l’analyse fondamentale ?

On sait qu’il existe plusieurs types d’analyses en trading en fonction des approches. On distingue souvent l’analyse technique de l’analyse fondamentale. Mais alors, qu’est-ce qui différencie les deux et comment choisir son approche ?

L’analyse technique, comme nous l’avons vu plus haut, se base avant tout par l’étude de données graphiques : les bar-charts, les chandeliers japonais, les graphiques des prix, les indicateurs de prix et les volumes des produits financiers. Tous ces éléments seront analysés pour aider à la prise de décision.

L’analyse fondamentale, elle, se base avant tout sur l’étude d’indicateurs mathématiques. C’est-à-dire qu’on va analyser le bilan et le compte de société d’une résultat pour prendre la bonne décision. Mais ce n’est pas tout : on va aussi s’intéresser au positionnement de la société, à sa concurrence, à sa politique interne, ses investissement… Ce travail très complet de recherche et d’analyse vise à estimer les perspectives futures de la société.

Le néophyte privilégiera généralement l’approche de l’analyse technique. La raison est très simple : les données sont visuelles, donc faciles à comprendre. Quelqu’un qui n’a jamais été initié à la bourse saura remarquer un renversement ou une correction sur un graphique. En revanche, si cette même personne aura sans doute plus de difficultés à décortiquer un bilan ou un compte de résultat.

Cependant, l’analyse technique n’est pas facile pour autant. Bien que l’aspect visuel rende au premier abord l’analyse technique abordable, il faudra étudier avec une grande rigueur tous les éléments graphiques qui composent un cours.

Voilà pourquoi il est nécessaire de passer du temps à apprendre, et ne pas seulement se limiter à la couleur ou la tendance d’un cours pour faire ses conclusions.

C’est ce que nous allons voir maintenant.

Comment apprendre l’analyse technique en bourse ?

La première étape de l’apprentissage de l’analyse technique consiste à comprendre les concepts de base. Cela peut être fait en lisant des livres, en suivant des cours (en ligne ou hors ligne) ou en consultant des sites éducatifs spécialisés en trading traitant de ces sujets.

Beaucoup de ces ressources sont gratuites, mais certains cours sont payants.

On peut trouver d’innombrables livres sur le trading et sur l’analyse technique spécifiquement. On peut noter que ces ouvrages restent pertinent même après plusieurs années (voire décennies) parce que les bases de l’analyse technique ne changent pas.

Comment faire ses premiers pas dans l’analyse technique ?

Ce n’est pas suffisant de se cantonner à la théorie : tôt ou tard, il faudra passer à la pratique. Mais comment s’entraîner à l’analyse technique en bourse ?

La réponse en deux mots : paper trading.

On peut voir le paper trading comme une simulation au trading. Ainsi, on simule des achats et ventes en bourse sans mettre le moindre centime en jeu.

Il y a plusieurs cas de figures dans lesquels le paper trading est conseillé.

Tout d’abord, cet exercice est conseillé aux débutants en trading. On a tous perdu des sommes plus ou moins grosses en débutant dans ce domaine. L’échec est une étape inévitable. Alors si au lieu de perdre de l’argent réel on perd de l’argent fictif, autant foncer !

Ensuite, on conseille le paper trading à ceux qui ne disposent pas d’un capital suffisant pour trader. Rappelons qu’il faut respecter deux critères majeurs quand on décide de mettre de l’argent en bourse.

Premièrement, il faut mettre une somme dont la perte éventuelle n’entraînera aucun problème financier. Il s’agit de trading, pas de jeux de hasard ! Ensuite, il faut utiliser de l’argent dont on n’a pas besoin dans l’immédiat.

Ainsi, on peut facilement comprendre que tout le monde ne devrait pas se lancer dans l’analyse technique sans avoir une partie de ses revenus spécialement dédiée au trading, et à rien d’autre. En suivant cette logique, la meilleure façon d’apprendre l’analyse technique pour ce profil-là, c’est de s’exercer au paper trading.

Il ne faut pas oublier que chaque erreur de trading équivaut à une perte d’argent. Alors avec un portefeuille serré, ça ne vaut pas la peine de prendre trop de risques.

Le paper trading est une aide précieuse pour apprendre l’analyse technique, mais ça ne vaut clairement pas le trading réel ! Et ce, pour une raison très simple : les enjeux n’ont absolument rien à voir. Le fait de mettre en jeu de l’argent réel va générer une montagne russe d’émotions : de l’angoisse quand on est dans le rouge et de la satisfaction quand on est dans le vert. Et tout le long du processus, on oscille entre doute et avidité.

Quand on perd de l’argent qu’on n’a jamais investi, on ne ressent pas les mêmes émotions que quand on perd de l’argent pour lequel on a travaillé. Psychologiquement, ça joue évidemment un rôle ! Cela affectera l’engagement avec lequel on va trader. Avec le paper trading, on est plus susceptible de prendre des décisions à la légère.

L’inverse est également vrai, et c’est ce qui peut s’avérer frustrant pour les apprentis traders… un profit effectué avec de l’argent fictif ne pourra pas être récupéré ! Mais le paper trading est un entraînement nécessaire pour apprendre l’analyse technique en bourse. Il faut s’habituer à gagner, mais aussi à perdre.

Bien sûr, il faudra à un moment passer au trading réel. Le moment idéal dépendra de la personne et de sa confiance en ses compétences : un apprenti trader qui est rentable sur tous ses investissements peut se lancer, alors qu’un apprenti trader qui ne fait qu’échouer ou qui ne comprend pas les ficelles de l’analyse technique devrait continuer le paper trading. Mais dans l’idéal, la transition vers le trading réel devrait être effectuée le plus tôt possible.

La phase d’apprentissage ne doit pas être trop longue !

Conclusion

La connaissance de l’analyse technique est une excellente addition à la boîte à outils du trader. Elle permet d’estimer le meilleur moment pour entrer sur le marché, sur quel actif investir et à quel prix, et à quel moment retirer son argent.

L’apprentissage de l’analyse technique peut être fait gratuitement en consultant des sites spécialisés ou bien en investissant dans un ou plusieurs ouvrages financiers. Le but est de couvrir les bases avant de mettre en application.

Le plus tôt possible, il faudra passer à la pratique en faisant du paper trading : une simulation de trade sans engager le moindre centime. Bien que cela retire le côté psychologique du trading réel, c’est une étape nécessaire pour aiguiser son analyse à moindre coût.

Après un apprentissage rigoureux et un passage à la pratique dans la forme grâce au paper trading, n’importe quel apprenti trader peut maîtriser l’analyse technique. Il est possible ensuite de développer sa propre méthodologie d’analyse technique, qui, associé à une gestion efficace des risques, aidera n’importe qui à être rentable sur le marché.

Autres articles

Quels sont les avantages d’un logiciel de gestion d’entreprise ?

Journal

Covid-19 : quels sont les effets de l’épidémie sur le marché du forex ?

administrateur

Auto-Entrepreneur – Comment faciliter le paiement de vos clients ?

administrateur

Obtenir des informations pertinentes sur les clients et les marchés

Journal

Pourquoi faire appel à des experts-comptables ?

Journal

Qu’est-ce que le capitalisme financier ?

La rédaction