Image default
Société

3 bonnes raisons de faire appel à une association d’aide aux étrangers

La situation des immigrés est compliquée à vivre du fait des lois qui deviennent de plus en plus restrictives vis-à-vis des non-Français. Il est difficile d’obtenir un titre de séjour et encore moins de prétendre à la nationalité française.

Cependant, savez-vous que les associations d’aide aux sans-papiers peuvent faire tourner le vent en votre faveur ? Explications dans cet article.

1. Bénéficier d’un accompagnement personnalisé

Contacter une association pour les sans-papiers en france est un excellent moyen pour régulariser votre situation. En effet, elle peut vous être très utile.

Au prime abord, ces organisations prêtent oreille à votre histoire et à votre parcours pour identifier le motif idéal pour introduire votre demande de séjour. Ainsi, vos chances de décrocher ce titre s’accroissent.

En deuxième lieu, elles se chargent du montage de votre dossier. En tenant compte des exigences de la préfecture et de la réalité du terrain, elles sélectionnent les documents indispensables et constituent un dossier consistant.

Pour finir, elles accélèrent le processus. Du fait de leur influence et de leur expérience dans le secteur de l’immigration, elles aident les sans-papiers à voir leur dossier traité rapidement. Même lorsque le juge vous impose un délai serré pour l’obtention de vos pièces administratives sous peine d’être expulsé, vous êtes sûr de tenir dans le temps grâce aux associations d’aide aux étrangers.

2. Connaître vos droits et en jouir

La plupart des personnes en situation irrégulière sur le territoire français ignorent complètement quels sont leurs droits et comment les revendiquer en cas de bafouement. Pourtant, la législation leur garantit un nombre non moindre de droits.

En faisant appel à une association d’aide aux sans-papiers, les bénévoles qui y travaillent vous expliqueront de façon détaillée vos droits et éventuellement les conditions qui y sont liés.

Par exemple, tous les étrangers ont accès à l’AME (Aide Médicale d’État), excepté ceux qui n’ont pas encore résidé en France pendant une année. Ils peuvent, par conséquent, se faire soigner dans les hôpitaux publics, et ce, aux frais du contribuable. De même, il est possible aux sans-papiers de se marier en toute légalité.

3. Éviter l’expulsion

Face à une OQTF, il est tout à fait normal de se sentir en danger. Le délai est souvent serré, car étant généralement de 15 ou de 30 jours. Cependant, vous ne devez pas céder à la panique. Si s’offrir les services d’un avocat coûte cher, il existe, toutefois, une option fiable : les associations d’aide aux étrangers.

Ayant pour vocation de soutenir les sans-papiers, ces organisations ne ménagent aucun effort à changer la donne en votre faveur. Elles rédigent un recours à l’endroit de la justice française pour lui demander de reconsidérer votre cas. Elles n’hésitent pas à employer tous les moyens à disposition comme atouts dans le processus. À titre illustratif, si vous provenez d’une région en guerre ou si votre situation sanitaire est critique, elles s’en servent pour s’opposer à votre expulsion.

En bref, en plus de vous faire connaître vos droits et de vous éviter de devoir quitter la France de force, les associations d’aides aux étrangers sans-papiers vous accompagnent dans le processus de régularisation de votre situation. Autant de raisons de les contacter !

Autres articles

Compte épargne : comment payer moins de frais ?

administrateur

Comment contacter le service client d’une boutique en ligne ?

Journal

Comment acheter de la viande à petit prix en ligne ?

Journal

Obtenez facilement un rendez-vous à la préfecture d’Aix-en-Provence.

administrateur

Zoom sur le mobilier urbain de propreté en plastique recyclé

Journal

Qu’est-ce que le capitalisme financier ?

La rédaction